Archives de catégorie : Argent

Comment combattre le chômage

En réalité, est il possible de baisser le taux de chômage en France ?

taux de chomage en france Est il possible de baisser le taux de chômage en France par là même les chômeurs peuvent ils espérer retrouver un emploi dans la dynamique actuelle ?

Je ne suis pas expert économique, ni statisticien, ni homme politique ( quoique peut être aurais je dû…).

En simple citoyen, je constate au fil des ans et des décennies, que mon entourage proche, que l’entourage de mes proches, que l’entourage de l’entourage de mes proches est de plus en plus frappé par ce fléau.

Au travers de mes pérégrinations dans les villes et villages je ne fais qu’apercevoir de plus en plus de boutiques , de toutes enseignes, de toutes spécialités, même de grands groupes qui ferment à tour de bras.
Il suffit même d’ouvrir la page annonces légales des journaux pour découvrir avec effroi le nombre d’entreprises en défaillance ( redressement judiciaire, cessation de paiements…) ou définitivement condamnées ( liquidations judiciaires).

Pourtant à en croire ce que l’on tente de nous affirmer, tout va bien, ou du moins les perspectives sont optimistes…
La croissance reprend, la bourse voit le volume de ses échanges sans nuages particuliers à l’horizon, cependant il suffit de se mettre à la place du simple travailleur, de monsieur et madame tous le monde , pour constater que tout n’est pas si florissant.

Les jobs se font rares, de plus en plus précaires, la rémunération n’augmenter pas où si peu que ce pseudos augmentations en sont presque des insultes, les prélèvements sociaux s’alourdissent sur les feuilles de paies, si l’accès à de nombreux droits est officiellement possible, en réalité ils sont de plus en plus inaccessibles ( il vous manquera toujours le formulaire ceci, l’attestation cela, le certificat machin pour repousser l’étude de votre dossier aux calanques grecques et quand bien même l’étude sera faite vous ferez peut être bien malheureusement partie des malchanceux qui sont au dessus ou au dessous du barème en vigueur….

Les gouvernements et les promesses se succèdent, les mesures , les plans et promesses se succèdent, voulant nous faire croire à une pleine reprise du plein emploi comme il y à 50 ou 60 ans, l’ère de la reconstruction de la France.
Certes il y avait des usines et diverses industries, partout sur le territoire.
Des tanneries, verreries, filatures au bord des rivières aux usines sidérurgiques à proximité des ports de commerce, aux mines de minerais qui alimentaient ces mêmes usines, faisant au passage travailler soit les chemins de fer Français ou des groupes de rail privés pour acheminer le fruit de l’extraction des mines.

De la région où je suis originaire, de tout ceci il reste 0, oui vous avez bien lu ZERO.
Des dizaines de milliers d’emplois détruits, je ne vais pas m’étendre sur des propositions de reconversions dédiées à apaiser les foules, et pour calmer les esprits.

Des 20 000 emplois d’une fameuse usine sidérurgique de ma ville natale il n’en reste rien, elle à été entièrement démantelée et transportée et reconstruire en chine.

Le minerai, d’excellente qualité,  que l’on extrayait de nos sol, nous avons choisi celui de pays du quart monde de moins bonne qualité, mais bien moins cher, extrait par de pauvres travailleurs sous payés et travaillant dans des conditions dangereuses.

Puis ce minerai il faut ensuite le transporter, jusqu’aux lieux de transformation là encore lointain, puis nous transporter ensuite l’acier, à grand coup de cargos, traversant tous les océans du globe, vous avez dit écologie ? Super pour l’empreinte carbone ;-(

Alors nous promettre le plein emploi, culpabiliser les chômeurs qui ne trouvent pas de boulot, ou que des solutions hyper précaires menant logiquement qu’au découragement et à la déprime, faut il s’étonner ?

Le plein emploi ? Difficile pour le quidam comme la plupart d’entre nous d’y croire, à moins qu’on n’envisage nous réduire au même triste sort que les quidams du quart monde, à vivre dans des bidonvilles pour une poignée d’euros par mois.

Faut il baisser les bras pour autant ?

Que non bien entendu, soyez fier et fière de vous, ayez le courage de vos idées, de vos envies, de votre imagination.

Ces difficultés imposent à tout à chacun de se remuer les méninges, de faire le tour de soi, son introspection le tour des possibilités diverse set variées qui s’offrent à nous.

Une chose est sûre rien ne sera plus jamais comme avant, mieux vaut éviter de faire confiance aux sempiternelles promesses, les mêmes des des décennies et qui pour au final n’apportent pas les effets positifs escomptés.
Votre meilleur(e) ami(e) pour vous en sortir c’est vous, sortir des sentiers battus.
Les bibliothèques, les documentaires, les discussions et échanges avec les autres, diverses conférences sur les sujets qui vous tiennent à coeur vous seront grandement utile pour répondre à la grande question existentielle : Qui suis je, Qu’est ce que je veux, qu’est ce que je peux faire ?

Vous pouvez prendre de nombreux conseils auprès de professionnels spécialisés, consulter un voyant sérieux sans sombrer dans la dépendance et en gardant votre libre arbitre, fouiller partout sur le net pour donner corps et vie à vos projets, vous épanouir, et réussir et faire dévérouiller tous ces multiples blocages, ces schémas que l’on nous impose, que l’on nous fait croire depuis notre enfance.

Il n’y à pas qu’une seule façon de réussir, il y à celle qui vous convient, faite par vous, pour vous…

Il fait moderne et dynamique,  » dans le vent » de cumuler plusieurs activités et d’appeler cela être un(e) slasheur /slacheuse.

Même si au final pour beaucoup de personne ce n’est pas vraiment un choix, mais une situation qui s’impose pour joindre les deux bouts, il n’en demeure pas moins que ces multiples expérience nous permettent d’acquérir une richesse intellectuelle , culturelle et professionnelle bien plus immense que ce que pouvaient connaître nos grands parents.

A l’opposé, ce mode de vie professionnelle amène son lot de stress de solitude et de surmenage, il faut, à mon avis, régulièrement faire son introspection, le tour de soi, rester à l’écoute de ses besoins et envies, éclaircir les chemins de sa destinée pour garder le cap vers ses objectifs et sa réussite, tous le monde étant de plus en plus pressé, manquant de temps, n’ayant plus le temps de consulter, le druide, le devin, la cartomancienne du village, ni même le prête de la paroisse il ne faut pas s’étonner du succès de la voyance en ligne, qui permet d’obtenir des réponses rapidement quasiment tous les jours de l’année 7 jours sur 7.

Gardez le moral, la confiance en vous, vous êtes la vérité de vous même et pour vous même, tenez vous loin des promesses faciles et gardez le cap, sortez du rang, faites les choses à votre guise et nous comme on vous l’impose, observez, c’est sans doute les conseils les plus puissants que j’ai retiré de mes expériences de vie.